Récupération de Données en Swift

Utilisation de Alamofire pour obtenir des données depuis serveur
Vidéo non disponible ! Réessayez plus tard
Cette vidéo fait partie de la formation
Maîtrisez Swift 2
Revoir le teaser Je m'abonne
Transcription

59,90€ Je commande

À partir de
27€ /mois
Je m'abonne à Elephorm

Description Programme Avis

59,90€ Je commande

À partir de
27€ /mois
Je m'abonne à Elephorm

Les objectifs de cette vidéo sont d'apprendre à:

  • Faire des requêtes GET en Swift.
  • Traiter et afficher des données JSON dans une interface graphique.
  • Gérer la mémoire dans les closures.

Apprenez à récupérer et à afficher des données d'un serveur dans une application Swift.

Dans cette leçon, nous allons apprendre à récupérer les données d'un serveur et à les afficher dans une interface graphique en Swift. Nous aborderons les étapes nécessaires pour faire une requête GET au serveur et comment traiter les données JSON renvoyées. L'accent sera mis sur la façon de recharger une vue avec les nouvelles données reçues et sur l'importance de la gestion de la mémoire dans les closures.

La leçon inclura un exemple pratique où nous utiliserons une table pour afficher une liste de commentaires récupérés depuis un serveur. Nous verrons aussi comment ajouter et afficher dynamiquement de nouveaux commentaires sans avoir à redémarrer l'application. Enfin, nous discuterons de la manière de traiter les erreurs potentielles lors de la récupération des données et de l'affichage.

Voir plus
Questions réponses
Pourquoi utiliser une requête GET pour récupérer des données?
Une requête GET est utilisée car elle est conçue pour récupérer des informations sans modifier l'état du serveur.
Quelle est l'importance de recharger la vue après avoir reçu de nouvelles données?
Recharger la vue permet de mettre à jour l'affichage avec les nouvelles données reçues afin que l'utilisateur ait toujours les informations les plus récentes.
Comment éviter les fuites de mémoire lors de l'utilisation de closures?
Pour éviter les fuites de mémoire, on utilise des références faibles ou non possédées (weak ou unowned) dans les closures pour briser les cycles de rétention.