Comprendre et Optimiser l'Attention au Travers de la Chronobiologie

Les rythmes chronobiologiques
Vidéo non disponible ! Réessayez plus tard
Cette vidéo fait partie de la formation
Créer des présentations impactantes
Revoir le teaser Je m'abonne
5,0
Transcription

Cette leçon fait partie de la formation
59,00€ Je commande

Formation incluse dans l'abonnement Elephorm Je m'abonne à Elephorm

DescriptionProgrammeAvis
5,0
Cette leçon fait partie de la formation
59,00€ Je commande

Formation incluse dans l'abonnement Elephorm Je m'abonne à Elephorm

Les objectifs de cette vidéo sont de:

  • Comprendre les bases de la chronobiologie et son impact sur l'attention;
  • Apprendre à structurer des réunions pour maximiser l'attention;
  • Intégrer des moments clés pour redynamiser l'audience.

La chronobiologie joue un rôle crucial dans la gestion de l'attention durant les réunions. Apprenez à structurer vos présentations pour maintenir l'intérêt de votre public.

La chronobiologie influence significativement notre capacité d'attention à différents moments de la journée. Par exemple, il est généralement plus difficile de rester attentif après un repas. Certains créneaux, comme de 9h30 à 11h, sont propices à une attention accrue. En tenant compte de ces facteurs, il est possible d'optimiser l'impact de vos réunions.

Il est crucial de noter que l'attention diminue naturellement avec le temps. Après les 15 premières minutes, la capacité d'attention descend de 90% à environ 50% au bout de 30 minutes. Pour contrer ce phénomène, des moments clés ou 'moments punch' doivent être intégrés pour redynamiser l'audience, utilisant des outils variés comme les quizz ou échanges informels.

Les concepts de Guy Kawasaki peuvent également être appliqués : pour chaque thème, il est conseillé de ne pas dépasser 20 minutes. Cette stratégie, couplée avec la chronobiologie, contribue à maintenir une attention élevée parmi les participants tout au long de la réunion.

Voir plus
Questions réponses
Pourquoi l'attention est-elle plus difficile après un repas?
Après un repas, le corps dirige plus de ressources vers la digestion, réduisant ainsi les capacités de concentration et d'attention.
Combien de temps l'attention reste-t-elle maximale au début d'une réunion?
L'attention reste généralement maximale pendant les 15 premières minutes d'une réunion pour environ 90% des participants.
Qu'est-ce qu'un 'moment punch' et comment est-il utilisé?
Un 'moment punch' est un moment clé dans une présentation conçu pour redynamiser l'attention de l'audience, souvent par le biais de jeux, quizz ou discussions interactives.
Pour clôturer le sujet sur la structuration, j'aimerais aborder avec vous une notion très rapidement qui est la chronobiologie. La chronobiologie favorise la baisse d'attention ou la conservation de l'attention suivant la période ou le moment où l'intervention a lieu. On imaginera très facilement que dans la chronobiologie, on a plus de difficultés à être attentif à l'issue d'un repas, d'un déjeuner. Il y a des phases dans la journée, par exemple après 9h30 jusqu'à 11h, où là vous allez avoir une attention intéressante de la part de vos lecteurs. En fonction du timing prévu pour la réunion et de la période où cette réunion va avoir lieu, vous aurez plus ou moins de difficultés à susciter l'attention chez votre interlocuteur. Quand on parle de 15 minutes, c'est chez un adulte. On peut descendre très rapidement en termes de timing si la personne est jeune, pré-adolescente, adolescente. Le timing peut aussi évoluer en fonction de l'âge de l'interlocuteur. Cette moyenne de 15 minutes, vous devrez la prendre en compte. Rappelez-vous des propositions de Guy Kawasaki autour de la contrainte, 15-20 minutes par thème, c'est le timing maximum idéal pour une présentation par thème. Alors graphiquement, on pourrait représenter les choses comme ça, la perte d'attention, ça marche comment. Vous voyez qu'ici, je me suis permis de mettre une différence entre des moments clés ou pas de moments clés. Le moment clé, c'est le fameux moment punch dont vous avez parlé juste avant et qui permet de redynamiser à la fin d'une section l'attention par le biais d'un jeu, d'un quiz ou d'un moment d'échange informel. Pour arriver à lire ce graphique, il faut imaginer ceci, vous avez une attention maximale pendant les 15 premières minutes sur 90% du public. Pourquoi non pas 100 mais 90 ? Tout simplement parce que vous savez pertinemment pour l'avoir probablement vécu en réunion vous-même, c'est qu'il y a toujours une personne qui n'est pas là ou une personne qui n'est pas vraiment attentive parce qu'elle a des soucis à régler, des soucis quotidiens, des soucis personnels et familiaux qui font que cette personne n'est pas tout à fait avec vous. Mais malgré tout, vous avez grosso modo un pourcentage d'acteurs, en tout cas de personnes attentives pendant les 15 premières minutes. Et vous voyez que cette attention réduit sur le timing d'après jusqu'à atteindre 50% de facteur d'attention 15 minutes plus tard, lié à la petite icône d'endormissement ici. Grâce au moment clé que j'ai symbolisé sous la forme d'une lumière ici, on va redynamiser un petit peu, de passer de 50% à 75%, on va redynamiser l'attention pendant les 15 minutes suivantes. Mais comme d'habitude l'attention baisse au bout de 15 minutes, eh bien réduction d'attention, on passe de 75% à 45% sur les 15 minutes d'après, phénomène d'endormissement à nouveau. Le moment clé suivant permet de redynamiser un petit peu l'attention et vous voyez que petit à petit, l'attention rebaisse 15 minutes après jusqu'au moment où vous êtes passé de 90% à 30%, parce que vous ne pouvez pas faire grand chose de plus au bout de 90 minutes, quels que soient vos efforts plus ou moins efficaces pour relancer l'attention, l'attention restante au final sera d'aux alentours de 30%. C'est pour ça que vous ne pouvez pas tabler sur une réunion qui ne dure plus d'un certain temps. Pensez bien aux séquences de 15 minutes qui sont redynamisées par des moments punch, par des moments clés, comme on dit, pour essayer de relancer l'attention à chaque fois. Vous voyez cette petite vague qui remonte à chaque fois, après une descente, la remontée grâce au moment clé symbolisé par la métaphore de la lumière. Voilà, donc ça c'est très important et pour le coup, il faut que vous puissiez vraiment faire en sorte de redynamiser régulièrement votre public, sous peine d'avoir un public qui va décrocher complètement et là, vous allez vous retrouver avec une salle totalement passive qui est incapable de réagir et donc sur le plan cognitif, surcharge, possibilité de ne rien retenir, risque de décrochage, vous prenez un risque énorme. Voilà un petit schéma qui, à mon avis, permet de rappeler l'intérêt des moments clés dans votre présentation et surtout de prendre en compte les phénomènes chronobiologiques. Et enfin, je me permets de terminer rapidement par le fait qu'une conclusion doit être engageante. Donc pensez à provoquer l'engagement à la fin de votre réunion, n'oubliez pas que ça peut être une piste qui va favoriser la mémorisation, l'implication et ainsi une manière pour vous de garder le contact avec votre lecteur un petit peu au-delà de la réunion.

Programme détaillé

2 commentaires
5,0
2 votes
5
4
3
2
1
19909615-7619-48CB-8C01-AA851D7AEEE0@cyberlibris.studi.fr
Il y a 2 months
Commentaire
excellent travail
charlatchristian
Il y a 2 months
Commentaire
Excellente formation, explications claires, pertinentes, opérationnelles.
Formation qui m'a été utile.