Créer un Storyboard Efficace pour vos Présentations

Correction de l'atelier
Vidéo non disponible ! Réessayez plus tard
Cette vidéo fait partie de la formation
Créer des présentations impactantes
Revoir le teaser Je m'abonne
5,0
Transcription

Cette leçon fait partie de la formation
59,00€ Je commande

Formation incluse dans l'abonnement Elephorm Je m'abonne à Elephorm

DescriptionProgrammeAvis
5,0
Cette leçon fait partie de la formation
59,00€ Je commande

Formation incluse dans l'abonnement Elephorm Je m'abonne à Elephorm

Les objectifs de cette vidéo sont :

- Comprendre l'importance de la structure dans un storyboard.

- Apprendre à utiliser des outils numériques pour créer des storyboards.

- Savoir intégrer des moments clés et des sections spécifiques pour une présentation cohérente.

Apprenez à structurer un storyboard en utilisant des outils numériques ou manuels, avec un accent sur la structure et les étapes clés.

Cette leçon explore les méthodes pour créer un storyboard efficace destiné à structurer vos présentations. Vous découvrirez comment utiliser des outils comme PowerPoint ou des méthodes manuelles avec crayon et papier. Le focus est mis sur la structure plutôt que le contenu, en incluant des éléments tels que le pitch elevator, les moments clés, et la conclusion. Vous apprendrez à dupliquer et aligner des objets, ainsi qu'à insérer des informations significatives dans chaque section de votre storyboard. Par ailleurs, des astuces sur l’utilisation des touches B et W pour gérer l’affichage de votre écran sont également abordées.

Voir plus
Questions réponses
Pourquoi est-il important de structurer un storyboard avant une présentation?
Structurer un storyboard permet de clarifier ses idées, d'assurer une cohérence dans la présentation et de captiver l'audience grâce à un cheminement logique.
Quels outils numériques peuvent être utilisés pour créer un storyboard?
Les outils numériques comme PowerPoint, Google Slides, Keynote et Adobe Illustrator peuvent être utilisés pour créer un storyboard.
Comment peut-on utiliser les touches B et W dans une présentation?
Les touches B et W peuvent être utilisées respectivement pour noircir ou blanchir l'écran, facilitant ainsi des pauses stratégiques pour la réflexion ou la discussion.
Alors en guise de débrief sur cet atelier consacré au storyboard, je vous rappelle le texte qui était imposé, entre guillemets, pour organiser ce storyboard. Donc on a la nécessité ici de prévoir un pitch élevator, un titre, quelques thématiques autour des points faibles et des points forts, en donnant quelques infos, même fictives, donc là on est vraiment d'accord sur le fait que le contenu importe peu et la mise en forme importe peu, ce qui compte c'est la structure, ne pas oublier de prévoir des moments clés et enfin établir une conclusion. Alors je vous ai volontairement laissé le champ libre en vous donnant peu d'informations pour que vous puissiez naturellement vous ouvrir à des propositions, même les plus farfelues, il n'y a aucun souci là-dessus, c'est l'objet de cet atelier. Alors évidemment il faut concevoir ce storyboard, soit vous avez pris le parti d'utiliser un crayon et un papier, auquel cas je ne vais pas pouvoir valider auprès de vous la faisabilité de votre storyboard, mais on imagine bien des petites cases posées sur une feuille A4, sinon vous avez l'option logiciel qui vous permet également de partir d'une diapositive, si vous êtes sur PowerPoint ou l'équivalent, et de commencer à tracer vos objets. Alors qu'est-ce qui va se passer à ce niveau-là ? Et bien tout simplement la possibilité pour moi de commencer à tracer mon storyboard. Alors là je vais utiliser des outils simples à disposition, c'est-à-dire pourquoi pas dans le menu insertion de mon logiciel une forme, pourquoi pas rectangulaire tant qu'à faire, cette forme je vais naturellement décider de la dupliquer, alors certains connaîtront peut-être la touche CTRL qui permet de dupliquer directement une forme, d'autres connaîtront la technique du copier-coller CTRL-C, CTRL-V, qui fonctionne également de la même manière. L'objectif annoncé il est clair, être capable de poser à l'intérieur de vos différents blogs du texte pour établir un storyboard. Dans les nouvelles versions de PowerPoint, mais dans beaucoup de logiciels maintenant, vous avez l'équivalent. Lorsque vous déplacez vos éléments, un certain nombre de petites flèches vous aident à vérifier que l'alignement est cohérent, que la répartition est cohérente. Pour gagner du temps, je vais avec la touche SHIFT de mon clavier, enfoncer, sélectionner mes trois boîtes, ou bien les entourer, les englober, de telle sorte que je puisse avec la touche CTRL enfoncer, les dupliquer, mais j'aurais pu aussi vous proposer la technique à nouveau du CTRL-C, CTRL-V pour dupliquer mes trois boîtes en dessous et obtenir ainsi mes six boîtes de ma première partie du storyboard. Voilà comment vous auriez pu fabriquer un storyboard simple à partir d'une diapositive. Vous auriez pu également dessiner ça sur une feuille A4. Ensuite, ce n'est pas très compliqué, il suffit de vous servir de ces cases-là pour y rentrer de l'information. Et c'est là où je vous propose, dans un deuxième temps, le storyboard terminé qui reprend évidemment la base que je viens de vous proposer et dont vous auriez pu imaginer une déclinaison sous cette forme-là, c'est-à-dire le pitch élévator qui arrive en premier, pourquoi pas, le titre, animer une formation efficace, le sommaire qui reprend le sujet 1, le sujet 2, donc les points négatifs en 1, les solutions en 2, et voyez que ça nous amène directement sur la création d'une section qui annonce le sujet numéro 1 présenté dans le sommaire. Ainsi, le lecteur sait que, grâce au sommaire, on va parler des points négatifs et des solutions, et que ces points, sujet 1, sujet 2, sont clairement énoncés dans la section qui annonce le début du sujet. Vous aurez ensuite des diapos informatives, alors naturellement, libre à vous d'y rajouter du contenu, je ne fais qu'un débrief résumé, vous pouvez y mettre des vrais titres, des vrais contenus, des vrais points négatifs, des vrais points positifs, c'est votre choix, il n'y a pas de souci, je ne vous embête pas avec ça. Par contre, n'oubliez pas qu'en fin de section, avant d'attaquer la section suivante, vous aurez un moment clé. Ce moment clé peut être n'importe quel type de process, un jeu, un questionnement, une vidéo, une réflexion, un temps d'attente informel, et j'en profite pour vous parler de la touche B de mon clavier. La touche B comme Black, vous vérifierez sur votre clavier si ça fonctionne, mais vous voyez qu'ici, en appuyant sur la touche B, mon écran devient noir. Si je réappuie sur la touche B de mon clavier, je retrouve ma diapositive, et si j'appuie sur la touche W comme White de mon clavier, mon écran devient blanc. Ça, ça peut être une solution simple pour imaginer, par exemple, un moment clé. Vous êtes en pleine réunion, en pleine discussion, vous arrivez à la fin du section, vous passez votre écran en noir, et là, vous dites à vos interlocuteurs, eh bien voilà, il est temps de faire un point, un petit débrief, une petite synthèse, et ça peut suffire amplement à faire un moment clé qui vous permet d'échanger, de discuter, avant de passer à la section suivante. Donc, l'objectif simple de cet atelier, vous l'avez compris, je pense, en tout cas, je l'espère, c'était de reprendre la structuration que vous connaissez pour établir avec un storyboard des étapes, des repères d'étapes qui vont vous permettre de raconter votre histoire au sein de votre présentation.

Programme détaillé

2 commentaires
5,0
2 votes
5
4
3
2
1
19909615-7619-48CB-8C01-AA851D7AEEE0@cyberlibris.studi.fr
Il y a 2 months
Commentaire
excellent travail
charlatchristian
Il y a 2 months
Commentaire
Excellente formation, explications claires, pertinentes, opérationnelles.
Formation qui m'a été utile.