L'Importance de la Structuration dans les Présentations

Vidéo non disponible ! Réessayez plus tard
Cette vidéo fait partie de la formation
Créer des présentations impactantes
Revoir le teaser Je m'abonne
5,0
Transcription

Cette leçon fait partie de la formation
59,00€ Je commande

Formation incluse dans l'abonnement Elephorm Je m'abonne à Elephorm

DescriptionProgrammeAvis
5,0
Cette leçon fait partie de la formation
59,00€ Je commande

Formation incluse dans l'abonnement Elephorm Je m'abonne à Elephorm

L'objectif de cette vidéo est de fournir une méthode claire pour structurer une présentation afin de maintenir l'intérêt de l'audience et d'obtenir une meilleure adhésion aux idées présentées.

Cette leçon explique comment structurer vos présentations pour obtenir des résultats plus efficaces. Elle traite de l'importance de poser des repères d'étapes et de l'utilisation du pitch elevator.

Dans cette session, nous débattons de l'importance de poser des repères d'étapes lors de vos présentations. Une structuration adéquate permet de mieux organiser et raconter votre contenu, engageant ainsi davantage votre audience. Nous explorons comment le pitch elevator s'intègre dans cette structure et comment il aide à captiver l'attention dès le début. La leçon fournit également des conseils pour formuler un sommaire efficace et diviser le contenu en sections distinctes, chacune commençant par une accroche et se terminant par un moment clé pour redynamiser l'intérêt des participants. Enfin, une conclusion synthétique et engageante viendra boucler votre présentation en incitant à l'action ou à l'engagement additionnel.

Voir plus
Questions réponses
Pourquoi est-il important de structurer une présentation?
Une bonne structuration permet de mieux organiser les idées, de maintenir l'attention de l'audience et de faciliter la compréhension du message.
Qu'est-ce qu'un pitch elevator?
Un pitch elevator est une accroche concise qui explique rapidement et efficacement l'objet de votre présentation, captant ainsi l'attention dès le début.
Comment utiliser les moments clés dans une présentation?
Les moments clés servent à redynamiser l'audience et à faire une synthèse intermédiaire avant de passer à la section suivante.
Dans cette séquence, j'aimerais vous parler de l'importance de poser des repères d'étapes à l'intérieur de votre présentation, structurés pour mieux présenter, pour mieux raconter. C'est une base nécessaire pour obtenir un résultat efficace en termes d'adhésion. Alors, je me permets de vous montrer un schéma qui représente, sous la forme d'une frise chronologique, les différentes étapes qui nous permettent d'arriver aux résultats structurés d'une présentation. Et voyez que le Pitch Elevator dont nous venons de parler dans la séquence précédente, ce Pitch Elevator est en très très bonne place dans la présentation d'une structure réussie. Cette accroche, ce Pitch Elevator, va donner naissance au titre qui lui-même va nous permettre d'attaquer la présentation sous la forme d'un sommaire. Je vais détailler ensuite, dans la séquence d'après, qui fait quoi précisément. Ce sommaire me raconte un petit peu le contenu, la vision d'ensemble de la réunion, de la présentation. Et en fonction du nombre d'éléments que je vais voir apparaître dans mon sommaire, je vais pouvoir évidemment décliner cela en différentes sections. Ce que je pourrais résumer, c'est si j'ai trois sujets dans mon sommaire, j'aurai trois sections dans ma présentation. Cette section annoncera évidemment le démarrage d'un nouveau sujet, avec à l'intérieur des diapos informatives qui vont décliner de manière plus ou moins exhaustive les différents sujets à aborder. Un moment clé, fondamental, avant d'attaquer la section suivante. Et ce moment clé va me permettre, en quelque sorte, de redynamiser l'attention du lecteur sous la forme d'un moment un petit peu informel qui permet de faire une conclusion, une synthèse, une redynamisation avant d'attaquer la section suivante. Donc si vous déclinez un petit peu mon sommaire sous la forme de différents sujets, j'ai plusieurs aspects dans le sommaire qui donnent plusieurs sections suivies d'éléments informatifs, un moment clé avant de démarrer la section d'après. Vous aurez donc deux sections si vous avez deux thèmes dans le sommaire, trois sections si vous avez trois thèmes dans le sommaire, et ainsi de suite. À la fin, votre conclusion aura pour objectif non seulement de donner une synthèse globale et un rappel du cahier des charges énoncé, mais également la possibilité d'engager votre lecteur à s'impliquer, à changer de procédure, ou tout simplement à s'engager, à s'inscrire à une formation si c'était l'objectif de cette réunion. Alors, dernier point important, qui me semble en tout cas important, l'idée c'est quand même de synthétiser et de limiter un petit peu le nombre d'étapes. Alors pour limiter le nombre d'étapes, vous avez une idée, une possibilité ici, c'est de fusionner le pitch et l'accroche avec le titre. C'est-à-dire que mon pitch-elevator va aussi me permettre de générer le titre qui deviendra le préambule de ma déclinaison de diapositive après. Donc c'est un petit peu ce que j'ai essayé de vous montrer tout à l'heure dans l'accroche et dans la solution d'accroche proposée. Souvenez-vous, mon cahier des charges était alerté sur le fait que 30% de l'activité d'un manager se passe en réunion, c'est le temps consacré aux réunions sur une carrière de manager, et que le pitch, la proposition de solution, c'est quelque part le titre. Formez-vous à l'animation efficace de réunion. Ça, ça pourrait être tout à fait le titre de la réunion que je propose à mes récepteurs, à mes lecteurs, et donc vous voyez qu'ici, mon titre et mon accroche peuvent fusionner pour de toute façon limiter un petit peu le nombre d'étapes proposées. Alors dans l'absolu, une fois que vous respectez un peu cette structure qui n'est que du bon sens, si vous faites le tri, on aurait pu le dessiner d'une autre façon, on aurait pu aussi imaginer des escaliers, on aurait pu imaginer des étages, mais dans tous les cas, cette structure a une cohérence naturelle, puisqu'on comprend bien que le pitch arrive avant le titre, le titre arrive avant le sommaire, et le sommaire est le préambule aux différentes sections qui se terminent toujours par une conclusion. Donc c'est tout à fait normal de raconter une histoire sous cette forme-là, et ce schéma porte ce message. Qui fait quoi exactement, pour décliner un petit peu plus précisément les différentes étapes ? Le sommaire, étape numéro 1, qui donne la vision d'ensemble et informe, et donne la tonalité globale. La section, qui permet de bien identifier le passage d'un sujet à l'autre. C'est là où vous allez dire, tiens, ça y est, je sais qu'on change de sujet, parce que la diapo est clairement identifiée graphiquement, elle permet une découpe thématique. Alors on verra comment, on trouvera des idées de sections avec de la couleur, avec des titres. La partie punch, la partie moment clé, on peut l'appeler comme on veut, c'est un moment qui redynamise, qui réalimente l'attention du lecteur, et qui sert aussi à faire une synthèse de la section. Puisque vous allez attaquer la section d'après, le moment clé dit, OK, je synthétise, on a parlé de ça, et préparez-vous à attaquer le sujet suivant. Enfin, la conclusion, qui termine la présentation naturellement. C'est un moment de synthèse, c'est un moment qui doit aussi proposer ou provoquer l'engagement et le changement vis-à-vis du lecteur, par le biais d'un certain nombre de moyens qu'on pourra évoquer. Donc quatre parties importantes, le sommaire, la section, le moment clé, la conclusion. En général, vous aurez un sommaire, vous aurez une conclusion, mais vous aurez différentes sections et autant de moments clés. Et cet ensemble-là permet votre structuration, vos repères d'étapes. On est dans l'ère du storytelling, vous racontez une histoire, et donc cette histoire, vous la racontez avec méthode, et avec une structure bien établie. Je vais vous donner quelques exemples très simples, évidemment, de sommaire. Ça pourrait ressembler à ça. Je me base évidemment sur la maquette du document que j'utilise pour réaliser cette présentation, avec ici des numérotations bien établies, des étapes, des frises chronologiques, comme vous pouvez le constater ici, avec des dates, des moments, des étapes, avec des sections numérotées, sujet 1, sujet 2. Mais aussi, pourquoi pas, des sommaires autour de pictogrammes de sujets qui vous permettent une orientation et une vision d'ensemble des sujets annoncés. Voilà quelques exemples de sommaire. Et enfin, pour confirmer le tout, voilà quelques exemples également de sections qui pourraient vous permettre d'identifier clairement le passage d'une section à l'autre et d'identifier le changement. Le lecteur sait qu'il passe d'un sujet à l'autre. Donc voilà les prémisses d'une organisation structurée de présentation. Je pense que le schéma qu'il faudrait absolument que vous ayez en tête, et n'hésitez pas à en faire une nouvelle représentation à votre propre sauce, si je puis dire, c'est ça qu'il faut garder en tête pour vraiment poser des repères d'étapes et avoir un fil conducteur cohérent dans la fabrication d'une présentation structurée.

Programme détaillé

2 commentaires
5,0
2 votes
5
4
3
2
1
19909615-7619-48CB-8C01-AA851D7AEEE0@cyberlibris.studi.fr
Il y a 1 month
Commentaire
excellent travail
charlatchristian
Il y a 1 month
Commentaire
Excellente formation, explications claires, pertinentes, opérationnelles.
Formation qui m'a été utile.
Nos dernières formations PowerPoint

éditeur de vidéos pédagogiques

Des supports pédagogiques en vidéo, produits avec les meilleurs experts. Dans nos studios à Paris, Lyon ou Montpellier. Vous souhaitez travailler avec nous ?
image-micro